l’espace vide

Trente rayons convergent vers le moyeu, mais le vide entre eux crée la nature de la roue. De la glaise surgissent les jarres, mais le vide en elles crée la nature de la jarre. Les murs, avec les fenêtres et les portes qui leurs sont adjointes, forment la maison, mais le vide entre eux crée la nature de la maison.

Voici le principe :

La matière recèle l’utilitaire, l’immatériel crée l’essence veritable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s